Ce que fait La Viste


   Son activité principale consiste à éditer deux fois par an une revue de qualité, qu’on appelait naguère le bulletin de l’association. Nous en sommes aujourd’hui (décembre 2016) au numéro 40, sans compter les Lettres de La Viste que reçurent pendant pas mal d’années les membres de l’association.
   Un instrument de culture patrimoniale que le monde entier, pardon l’Ardèche entière, nous envie !
  
   La Viste s’était également donné pour but, au départ,  de « sauvegarder au mieux le patrimoine, en lui évitant les destructions et les injures du temps pour une meilleure transmission aux générations futures ». 
   But bien ambitieux ! Avouons que nous n’avons pas - ou plus - les moyens d’une telle ambition. Mais cette mémoire du pays, que nous représentons, nous donne une fonction d’information, de conseil, voire de lanceurs d’alerte, qui n’est peut-être pas inutile.


   Dans ce rôle, La Viste est épaulée par le Centre de Documentation et de Mémoire du Pays des Vans (CDMPV). Cette association, émanation de La Viste à sa naissance il y a dix ans en 2006, est devenue autonome ; mais elle met à la disposition de tous un fonds documentaire énorme.

 

 

 La Viste avait aussi à cœur « d’organiser des manifestations culturelles, avec le concours des autorités et de toutes les organisations qui œuvrent dans le même sens ».
   Elle co-organisa ou participa activement dans les années 2000 aux Journées Culturelles des Vans et aux Journées du Patrimoine de Pays.

 


   Aujourd’hui, nous organisons encore bon an mal an deux voire trois conférences-projections. Celles de l’année 2016, sur Le Protestantisme à Villefort et sur Les Moulins hydrauliques ont connu un grand succès. Merci aux conférencières, Marie-Lucy Dumas et Colette Véron !


  
  La Viste compte, fin 2016, 150 adhérents. Vous aimez le Pays des Vans ? Soutenez-nous, et venez nous rejoindre !